Top news

Chaque année, à la rentrée, a lieu le Week End de Parrainage et le plus grand événements de l'année est le Gala.Image non disponible pour la couleur : A, etiquette énergétique de, philips Lighting.3 étoiles sur 5 198 commentaires client 75 questions ayant..
Read more
Le pastis «est totalement élaboré sur place à partir de plantes que nous faisons macérer pour en tirer le meilleur des arômes explique le propriétaire.Ainsi chaque fût ne produira que 500 bouteilles environ qui annonces libertin sans inscription sont uniques et rares.À la..
Read more

Le sexe de contact d'experts n'


On trouvera le texte complet dudit rapport dans les.
C'est pourquoi elle désire que l'Assemblée générale garde toute la liberté d'action nécessaire.
(a) Par la résolution 362 (IV) du, l'Assemblée générale a approuvé diverses recommandations et suggestions formulées par la Commission spéciale des méthodes et des procédures de l'Assemblée générale, qu'elle avait constituée par la résolution 271 (III) du L'Assemblée a estimé que ces recommandations et suggestions.
Examen par l'Assemblée générale de conventions internationales négociées au cours de conférences où sont représentés les gouvernements de tous les États membres.
Examen par l'Assemblée générale de conventions internationales mises au point par des experts ou au cours de conférences auxquelles les États membres ne participent pas tous - Rédaction de textes de nature juridique.Mais c'est la tâche particulière des présidents de guider ces travaux pour le plus grand bien de tous les membres.La Commission spéciale tient à mentionner qu'afin que des réunions plus fréquentes du Bureau ne retardent pas les travaux de l'Assemblée plénière ou des commissions, il est souhaitable que le Bureau puisse se réunir, s'il est nécessaire, en même temps que l'Assemblée plénière ou les.Le Président de l'Assemblée générale et le Bureau doivent assister les présidents des commissions de leurs conseils.Article 97 du présent règlement intérieur) du Règlement intérieur, suivant lequel «les questions se rapportant à une même catégorie de sujets sont renvoyées à la commission ou aux commissions qui s'occupent de cette catégorie a subi des exceptions au cours de la troisième session.Elle croit que l'autorité de l'Assemblée générale et le retentissement que ses débats provoquent dans l'opinion publique doivent être dans bien des cas utilisés pour le plus grand bien de la collaboration internationale.C'est de leur compétence, de leur autorité, de leur tact, de leur impartialité, de leur respect des droits des minorités comme de ceux des majorités et de leur connaissance du Règlement intérieur que dépend essentiellement la bonne marche des travaux.L'examen des questions en séance plénière bénéficierait de la participation des chefs des délégations et d'une grande solennité et publicité.Elle signale par ailleurs l'importance qu'il y a à ce que, comme par le passé, un conseiller juridique du Secrétariat soit présent aux séances et puisse donner au président ou à la commission les avis dont ceux-ci pourraient avoir besoin pour la conduite de leurs.De l'avis de la Commission spéciale, cette procédure serait particulièrement appropriée pour certaines questions dont les Membres connaissent bien les aspects fondamentaux, telles, par exemple, celles qui ont été examinées par l'Assemblée générale au cours de sessions antérieures et ne nécessitent pas la présence.



La Commission spéciale estime qu'un caractère moins rigide pourrait être donné à la répartition de questions entre femmes célibataires à la recherche pour le plaisir les commissions et que les questions qui peuvent être considérées comme relevant de la compétence de deux ou de plus de deux commissions devraient être de préférence renvoyées.
Réunion du Bureau et des grandes commissions.
La Commission spéciale a constaté que dans le passé certaines des grandes commissions de l'Assemblée générale ont consacré un nombre particulièrement élevé de séances à un examen détaillé, article par article, de textes de conventions internationales.
Conformément à cette demande, les recommandations et suggestions de la Commission spéciale, telles qu'elles figurent dans l'annexe II de la résolution 362 (IV), sont reproduites dans la présente annexe.Elle se contente donc de recommander que, lorsque des conventions ont été négociées au cours de conférences internationales auxquelles tous les Membres de l'Organisation des Nations Unies ont été invités à participer et auxquelles ceux-ci ont été représentés non pas seulement par des experts agissant.Un autre moyen d'alléger la tâche d'une grande commission quelconque serait de procéder directement en séance plénière, sans renvoi préalable à une commission, à l'examen de certaines questions qui relèvent du mandat de la grande commission intéressée.Ce sont l'Assemblée générale et chacune de ses commissions qui sont maîtresses de la conduite de leurs travaux.Il en a été notamment ainsi de la Première Commission.


[L_RANDNUM-10-999]
Sitemap